Vénézuela : présentations

  • voyageur
Vénézuela : présentations

Dernière étape de notre aventure, la république bolivarienne ( comme Chavez la rebaptisée) est le pays qui pourrait au mieux résumer l’entièreté de notre voyage :
- à l’ouest, les neiges éternelles des citées andines telles celles qui nous ont accompagnés dans notre descente de la Colombie vers la Bolivie et le Chili,
- au nord, ses plages paradisiaques qui nous rappellent notre longue incursion brésilienne, à la découverte de nombreux petits coins de paradis,
- à l’est, le delta de l’Orénoque où la vie ressemble à si méprendre à celle que nous avons découverte de Bélem à Macapa, au fil de l’Amazone,
- au sud, les forêts tropicales et amazoniennes où la faune et la flore exotiques sont proches de celles rencontrées dans notre traversée des « 3 Guyanes »….

Mais c’est aussi un pays de découvertes :
- la Gran Sabana et le parc national Canaïma qui abritent de nombreux tepuis et le « Salto Angel », plus haute chute du monde,
- les « llanos », vastes plaines recouvertes de savane consacrées à l’élevage du bétail,
et de surprises :
- le change…un roman à lui tout seul …..A la banque , 1€ s’échange contre 2940 bolivares…dans la rue, on en reçoit entre 4700 et 4900….mais ce qui est le plus étonnant c’est que si vous possédez des bolivares, vous ne pouvez pas les échanger à la banque, et dans la rue, les casa de cambio, les prix montent jusque 6400 bol., ce qui ne nous facilitera pas la tâche quand nous vendrons l’amnésia….
- Le prix de l’essence…1er plein, 2200 bolivares ( soit moins d’un euro !!!), en plus le pompiste n’a pas la monnaie, il arrondit à 2000 !!! ( 48 bol le litre de diesel, l’eau coûte 2500 le litre et demi…mais boire le diesel, c’est pas très bon !!!).



Découverte par C.Colomb le 5 août 1498 lors de son 3ème voyage, elle sera soumise, comme le reste du continent, aux assauts des conquistadors…Ensuite, sous la lanterne de Simon Bolivar, el libertador qui essaie de regrouper toutes les colonies espagnoles de l’Amérique du sud pour constituer l’une des plus grande nation du monde , elle sera élue indépendante en 1829 .

Pays de richesses, or, diamant, pétrole, elle compte un peu plus de 27 millions d’habitants parlant l’espagnol, mais aussi de nombreux dialectes amérindiens, pour 916.050 km/carrés et sa monnaie est le bolivar.

Thème Magazine -  Hébergé par Overblog